Saturnisme infantile : amélioration du délai de retour à une plombémie acceptable chez les enfants pris en charge en Île-de-France entre 1992 et 2006

Publié le 11 Janvier 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - L'objectif de cette étude était d'estimer si le délai de retour à une plombémie (Pb) acceptable avait évolué favorablement au cours du temps quelle que soit la sévérité de l'intoxication initiale. Méthodes - La population d'étude était constituée des enfants de la région parisienne, âgés de 6 mois à 7 ans, chez lesquels une première Pb =100 ug/L (plombémie de dépistage) a été mesurée entre le 1er janvier 1992 et le 31 décembre 2006 et qui ont bénéficié d'au moins une plombémie de suivi. L'événement étudié était le retour à une Pb <100 ug/L au cours du suivi dans chacun des trois groupes étudiés (Groupe 2 : 100 ug/L =Pb de dépistage <250 ug/L ; Groupe 3 : 250 ug/L =Pb de dépistage <450 ug/L ; Groupe 4 : Pb de dépistage =450 ug/L). Résultats - La fréquence du retour à une Pb<100 ug/L dépendait de la sévérité de l'intoxication, mais également de la période de réalisation du dépistage. Dans chacun des groupes intoxiqués, cette fréquence était significativement plus élevée au cours de la période de dépistage la plus récente (2002-2006) comparée à la période de dépistage la plus ancienne (1992-1996). Conclusion - Le délai de retour à une Pb<100 ug/L diminue progressivement chez les enfants intoxiqués. (R.A.)

Auteur : Guerin O, Carre N, Garnier R
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 1, p. 5-8