Imprégnation saturnine des enfants de 6 mois à 6 ans résidant dans la zone d'attractivité de l'hôpital d'Argenteuil, 2002-2004

Publié le 7 December 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

Une imprégnation excessive au plomb peut entraîner une intoxication grave chez l'enfant de moins de 6 ans. En effet, les jeunes enfants sont une population à risque du fait de leur comportement (mains et objets portés à la bouche), parce que l'absorption digestive du plomb est chez eux bien plus importante que chez l'adulte et parce qu'ils sont plus sensibles à ses effets neurotoxiques. Les premiers signes d'intoxication sont peu spécifiques, si bien que le dépistage du saturnisme infantile repose sur le dosage de la plombémie. Le plomb est un toxique cumulatif ; lors d'une exposition stable, la plombémie permet d'évaluer la dose interne de plomb. On considère qu'il y a imprégnation excessive quand la plombémie est supérieure à 100 ug/L. Cependant, on ne peut exclure des retentissements sur la santé, en particulier sur le développement intellectuel de l'enfant, pour des teneurs plus faibles. Pour apprécier de façon pertinente le niveau d'imprégnation saturnine d'enfants dépistés, il est opportun de disposer d'informations sur le degré d'imprégnation des enfants séjournant dans le même territoire. L'étude rapportée dans cet article a pour objectif d'évaluer la plombémie moyenne d'enfants résidant autour de la commune d'Argenteuil, située en Ile-de-France en zone urbaine. (R.A.)

Auteur : La Ruche G, Le Loc'h H, Feliers C, Lautier C, Gastellu Etchegorry M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 50, p. 233-4