Cryptorchidies et hypospadias opérés en France chez le garçon de moins de 7 ans (1998-2008). Numéro thématique. Enjeux environnementaux pour la fertilité humaine

Publié le 21 Février 2012
Mis à jour le 13 juillet 2019

Introduction - Les cryptorchidies et les hypospadias sont des malformations congénitales de l'appareil urogénital masculin. Une augmentation de leur fréquence a été rapportée et un lien avec l'exposition à des perturbateurs endocriniens suggéré. Matériels et méthodes - Le PMSI, base nationale des hospitalisations, a été analysé sur la période 1998-2008 en métropole, et à partir de 2000 dans les DOM, pour suivre l'évolution des interventions chirurgicales pour cryptorchidies et hypospadias chez le petit garçon de moins de 7 ans. Résultats - Le taux d'interventions chirurgicales pour cryptorchidie est de 2,51 pour 1 000 garçons de moins de 7 ans par an en métropole et de 1,42 dans les DOM, avec une augmentation respective de 1,8% et 4% par an. Pour l'hypospadias, ce taux est de 1,10 pour 1 000 garçons/an en métropole et augmente annuellement de 1,2%. Dans les DOM, il est de 0,65 pour 1 000, sans augmentation significative. Les variations régionales ne peuvent être expliquées par cette analyse descriptive et ne sont pas superposables entre les deux malformations congénitales. Conclusion - L'augmentation des taux d'interventions chirurgicales peut être le témoin d'une augmentation de l'incidence des pathologies mais aussi le reflet d'une modification des pratiques médicales ou de codage du PMSI au cours du temps, ou d'une combinaison de chacune de ces raisons. (R.A.)

Auteur : Suzan F, Paty AC, Gomes Do Esperito Santo E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 7-8-9, p. 103-6