Les FHV dans le monde : le point des dix dernières années.

Publié le 7 Novembre 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les fièvres hémorragiques virales (FHV) forment un groupe très hétérogène de maladies. Depuis 10 ans, la surveillance des FHV s'est améliorée mais des progrès restent à faire en intensifiant la collaboration avec les programmes de surveillance de la santé animale et en perfectionnant les modèles prévisionnels basés sur l'étude des phénomènes météorologiques. Le réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie (GOARN) de l'OMS fournit un cadre pour des interventions rapides et efficaces pendant les épidémies de FHV d'importance internationale. La préparation des équipes locales reste un élément déterminant pour le succès des activités de contrôle. Le contrôle des flambées de FHV exige non seulement l'expertise épidémiologique et médicale mais également l'adhésion par les populations concernées aux mesures de contrôle. Cette acceptation des mesures de lutte, élément essentiel des opérations de contrôle, est le fruit d'une mobilisation sociale intense basée sur une technique appelée COMBI qui se concentre sur le changement de comportement au niveau de l'individu et de la communauté. Elle passe aussi par une prise en compte des réalités socioanthropologiques locales. L'absence de traitements efficaces ou de vaccins pour les filovirus limite sévèrement les opérations de contrôle. L'arrivée prochaine de vaccins postexposition et de nouvelles possibilités thérapeutiques pourrait changer la donne et améliorer la perception du corps médical dans des zones du monde où la médecine moderne est souvent absente. (R.A.)

Auteur : Formenty P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 43-44, p. 332-6