Editorial. Les fièvres hémorragiques virales en Europe : un contrôle efficace exige une réponse coordonnée

Publié le 1 Mars 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

Les fièvres hémorragiques virales (FHV) ont attiré l'attention du monde médical et du public, pour de nombreuses raisons, réelles ou liées à la désinformation. Les FHV font partie des maladies les plus connues par le grand public, car elles ont la réputation d'être excessivement contagieuses et de tuer la plupart des victimes dans des circonstances dramatiques. Pour ajouter à l'intrigue, la source de certains virus impliqués reste mystérieuse. Ils émergent et rémergent dans de nombreux pays, plus récemment le virus Ebola en Ouganda en 2000 et au Gabon en 2001-2002 et celui de la Fièvre de Crimée Congo au Kosovo et au Pakistan en 2001. Dans ces régions endémiques, des épidémies importantes ont touché les populations vivant dans des endroits inaccessibles ou dans des camps de réfugiés où les conditions de vie sont très difficiles. Ce numéro d'Eurosurveillance est entièrement consacré aux fièvres hémorragiques virales (FHV) aussi bien à Ebola en Afrique qu'à la gestion de ces FHV dans certains pays d'Europe (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Auteur : Crowcroft N, Morgan D, Brown D
Eurosurveillance, 2002, vol. 7, n°. 3, p. 31-2