Mortalité par insuffisance cardiaque en France. Tendances 2000 2010 et inégalités territoriales

Publié le 1 Septembre 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : l'insuffisance cardiaque (IC) constitue une pathologie fréquente et grave dans les pays occidentaux. Peu de données épidémiologiques sont disponibles. Or sa prévalence tend à augmenter du fait du vieillissement de la population mais aussi des améliorations du traitement des événements coronaires aigus graves, principales causes de l'IC. L'objectif est d'estimer le taux annuel de décès par IC au niveau national et régional, et d'analyser les évolutions entre 2000 et 2010. Méthodes : les données ont été extraites des bases nationales sur les causes médicales de décès du CépiDc. Nous avons considéré la mortalité par IC en causes multiples. Les taux ont été standardisés sur la population française de 2006 et les tendances analysées par des régressions de Poisson. Résultats : en 2010, le taux standardisé global de mortalité par IC était de 96,8 pour 100 000. Il a diminué de 30 % entre 2000 et 2010. Des disparités régionales importantes existaient, notamment entre le Nord-Pas-de-Calais (124,6/100 000) et l'Île-de-France (75,3/100 000). La diminution était marquée chez les hommes quel que soit l'âge et chez les femmes âgées de 65 ans et plus. Discussion-Conclusion : malgré une réduction importante de la mortalité entre 2000 et 2010, l'IC reste une cause de mortalité fréquente en France, notamment chez les personnes âgées. Les disparités géographiques sont probablement liées à une variabilité de la distribution des facteurs de risque et de la prise en charge. (R.A.)

VIe Congrès International d'Épidémiologie, 10-12 septembre 2014

Auteur : Gabet A, Chin F, Olie V
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2014, vol. 62, p. S202