Alimentation, état nutritionnel et état de santé dans l'île de Mayotte : l'étude NutriMay, 2006

Publié le 1 Octobre 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les objectifs principaux de l'étude NutriMay, réalisée en 2006, étaient de décrire les consommations alimentaires, l'activité physique et l'état nutritionnel de la population, en particulier les jeunes enfants (<5 ans) et les femmes en âge de procréer. Après tirage au sort des ménages, les données sociodémographiques ont été recueillies en face-à-face. Les apports alimentaires ont été estimés par deux rappels des 24 heures. Le poids, la taille et la pression artérielle ont été mesurés et l'activité physique évaluée par l'International Physical Activity Questionnaire (IPAQ). L'alimentation se caractérise par de faibles apports en produits laitiers, calcium, fruits et légumes et thiamine, reflétant une alimentation peu diversifiée. Chez les femmes, le niveau d'activité physique est faible (55 % ont un niveau bas) et la prévalence de l'obésité (IMC = 30,0) élevée (femmes : 32 %, hommes : 8 %). Un quart des adultes présente une hypertension artérielle. Chez les enfants, des situations de dénutrition perdurent : 7 % des enfants sont maigres (poids pour taille) et 6 % ont un retard de croissance staturale (taille pour âge). Mayotte est confrontée à une transition démographique et nutritionnelle : l'obésité des femmes coexiste avec la dénutrition des enfants, souvent dans les mêmes ménages. Le vieillissement de la population devrait augmenter la fréquence des maladies liées à l'obésité (hypertension artérielle, diabète, maladies cardio-vasculaires). Ces constats illustrent la nécessité de mesures de santé publique pour améliorer l'offre alimentaire et mieux prévenir, surveiller et dépister l'obésité et la malnutrition. (R.A.)

Auteur : Vernay M, Ntab B, Malon A, Gandin P, Sissoko D, Castetbon K
Année de publication : 2009
Pages : 56 p.