Estimation par une méthode de capture-recapture de l'incidence de la dengue en France métropolitaine de 2007 à 2010

Publié le 18 December 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction. En raison du risque de cycle local, les cas importés de dengue posent un problème de santé publique potentiel dans les zones d'implantation du moustique Aedes albopictus. Méthode. En utilisant une méthode de capture-recapture, nous estimons l'incidence annuelle de la dengue et l'exhaustivité de deux systèmes de surveillance : la déclaration obligatoire et un réseau de laboratoires. Résultats. Le nombre de cas de dengue importés en France métropolitaine de 2007 à 2010 est estimé à plus de 8 300, dont 4 500 en 2010 pendant les épidémies de grande ampleur survenues aux Antilles. Pendant ces quatre années de surveillance, 327 cas sont survenus dans le Sud-Est en période d'activité du vecteur (mai à novembre), dont 234 en 2010 ; la plupart des cas étaient potentiellement virémiques. Les estimations d'exhaustivité de la déclaration obligatoire et du réseau de laboratoires sont respectivement 9% et 38% sur l'ensemble de la période et du territoire ; elles sont plus élevées dans le Sud-Est de mai à novembre, respectivement 32% et 69%. Conclusion. L'exhaustivité des systèmes nationaux de surveillance est satisfaisante en zone et période cruciales pour la surveillance métropolitaine de la dengue. Le nombre de cas importés peut augmenter du fait de l'expansion mondiale de la dengue, du caractère hyperendémique aux Antilles et de l'accroissement des voyages. (R.A.)

Auteur : La Ruche G, Dejour Salamanca D, Bernillon P, Leparc Goffart I, Ledrans M, Armengaud A, Debruyne M, Denoyel GA, Brichler S, Ninove L, Despres P, Gastellu Etchegorry M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 49-50, p. 565-8