Le tétanos en France en 2005-2007. Bilans réguliers de surveillance - Maladies infectieuses

Publié le 22 Juillet 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Toxi-infection aiguë grave, souvent mortelle, le tétanos peut-être prévenu par la vaccination. Les cas notifiés en France entre 2005 et 2007 sont présentés ici. Méthodes - En France, seuls les cas de tétanos généralisés sont à déclaration obligatoire (DO) et doivent être notifiés par les médecins à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales. Résultats - Au cours de ces trois années, un total de 41 cas de tétanos a été déclaré parmi lesquels 13 sont décédés, soit une létalité de 32 %. La distribution des cas est la suivante : 17 en 2005, 16 en 2006 et 8 en 2007, correspondant à une incidence des cas déclarés de 0,28, 0,26 et 0,13 cas par million d'habitants respectivement. Les cas concernent principalement des personnes âgées (90 % ont 70 ans ou plus) et des femmes (76 %). L'incidence annuelle par sexe est respectivement de 0,45 cas par million pour les femmes et 0,10 pour les hommes en 2005, de 0,29 et 0,24 en 2006 ; en 2007, tous les cas déclarés étaient des femmes avec une incidence de 0,25 cas par million. En ce qui concerne la porte d'entrée, il s'agissait de blessures (68 % des cas), de plaies chroniques (10 %), mais dans 22 % des cas la porte d'entrée est passée inaperçue. Tous les cas étaient non ou mal vaccinés. Discussion - Tous ces cas et décès auraient pu être évités par une meilleure application de la politique des rappels anti-tétaniques et, en cas de plaie, par la vaccination et l'administration d'immunoglobulines spécifiques humaines selon le protocole recommandé. (R.A.)

Auteur : Antona D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 30-31, p. 273-5