Recrudescence de la rougeole dans les armées françaises en 2010. Résultats de la surveillance épidémiologique

Publié le 14 December 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Depuis début 2010, une flambée de la rougeole est observée dans les armées françaises. L'objectif est de présenter les résultats de la surveillance épidémiologique de la rougeole dans les armées entre 1992 et 2010 et de décrire cette hausse d'incidence. Les critères de déclaration de la rougeole étaient inspirés de ceux utilisés pour la déclaration obligatoire nationale. Les données concernant les militaires en activité étaient déclarées par l'ensemble des médecins des formations militaires à l'aide d'une fiche de recueil anonyme. Entre 1992 et juillet 2010, 689 cas de rougeole ont été déclarés. Depuis 2002, le taux d'incidence moyen était de 1 cas p.100 000 personnes-années. Une augmentation significative était observée en 2010 (13,9 cas p.100 000 en 2010 versus 1,8 en 2009). Les 28 cas déclarés en 2010 étaient répartis sur 6 clusters et 3 cas isolés. L'information sur le statut vaccinal était disponible pour 20 cas, parmi lesquels 6 avaient été vaccinés (30,0%). La résurgence épidémique de la rougeole observée en 2010 dans les armées françaises est compatible avec celle observée aux niveaux national et européen, vraisemblable conséquence d'une couverture vaccinale insuffisante. Les militaires pourraient constituer une population relativement exposée compte-tenu de leur vie en collectivité. (R.A.)

Auteur : Mayet A, Verret C, Haus Cheymol R, Duron S, de Laval F, Imbert P, Janville M, Munoz F, Armand Tolvy M, Thauvin X, Decam C, Meynard JB, Deparis X, Migliani R
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 47, p. 484-8