Rage

La rage est une infection virale mortelle. Rarissime en France, elle est fréquente en Afrique et en Asie. Des moyens de prévention existent : prévention des morsures, vaccination, immunothérapie.

Mis à jour le 17 Juin 2019

La rage : données

Nombre de cas de rage humaine en France

En France, depuis 1970, 23 cas de rage humaine ont été diagnostiqués. Huit cas étaient âgés de 5 ans ou moins. Vingt-deux patients étaient des cas importés, contaminés pour la majorité en Afrique, dont un avait été contaminé par une greffe de cornée issue d’un donneur de retour d’Égypte et décédé sans diagnostic.

En 2008, un cas humain infecté localement a été diagnostiqué en Guyane, probablement lié à une contamination par une chauve-souris.

En 2014, un patient de retour d’un séjour de plusieurs mois au Mali a été diagnostiqué atteint de rage. L’origine exacte de la contamination n’a pas pu être établie, le patient n’étant plus en mesure de fournir des informations au moment du diagnostic. L’analyse de la souche virale par le CNR de la rage (Institut Pasteur, Paris) a confirmé l’origine géographique du virus.

En 2016, un patient étranger a présenté une encéphalite fatale lors d’un séjour touristique en France. Le patient avait rapporté une morsure de chien survenue lors d’un séjour au Pakistan en 2015. Le diagnostic de rage a été établi en 2017 lors d’examens complémentaires post-mortem.

En 2017, un diagnostic de rage a été établi chez un enfant contaminé par un chiot lors d’un séjour au Sri Lanka.

Cas de rage canine importés ayant donné lieu à une exposition à risque de rage pour des personnes résidant sur le territoire national

Des cas de rage canine importés sporadiques surviennent de manière irrégulière en France, à l’occasion de l’importation illégale de chiens ou chats. Ces cas d’animaux importés isolés peuvent cependant donner lieu à des alertes lorsqu’ils ont été en contact avec des personnes durant la phase d’excrétion du virus. Ces personnes doivent alors être recherchées pour qu’un centre antirabique évalue individuellement leur risque en fonction du contact avec l’animal en cause et leur propose un traitement post exposition (vaccination et éventuellement sérothérapie) si nécessaire.

Depuis 1968, 42 chiens et 3 chats atteints de rage, tous importés, ont été diagnostiqués en France. Ces cas ont donné lieu à la prise en charge de personnes exposées au virus en nombre très variable : de 2 à 187 personnes. Les 2 chiens infectés responsables du plus grand nombre de prise en charge chez des personnes exposées avaient fréquenté des rassemblements publics durant leur période de contagiosité (festival en plein air pour l’un, établissement scolaire pour l’autre).