Cas groupés de leptospirose à Rochefort, juin 2001

Publié le 27 Août 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

La leptospirose, maladie infectieuse aiguë causée par un spirochéte du genre Leptospira après une période d'incubation de 10 jours, n'est plus à déclaration obligatoire depuis 1986. La surveillance actuelle est fondée sur les données du Centre National de Référence (CNR) des Leptospires qui reçoit des demandes de sérologie de laboratoires hospitaliers ou d'analyses biologiques et médicales répartis sur l'ensemble du territoire. Le 14 juin 2001, la Ddass de Charente-Maritime a été informée par la sous-préfecture de Rochefort de la survenue de signes cliniques évocateurs d'une leptospirose chez cinq adolescents hospitalisés à Rochefort. Les malades s'étaient baignés avec une trentaine d'autres adolescents dans un canal. Le 26 juin, la Ddass et l'InVS, en collaboration avec la Cellule interrégionale d'épidémiologie (CIRE), décidaient de dépêcher une équipe sur le terrain pour réaliser une investigation épidémiologiques. Cet article en présente les matériels, les méthodes ainsi que les résultats. L'investigation effectuée sur place a permis non seulement de décrire les cas groupés, mais aussi de sensibiliser les médecins et les laboratoires de ville à l'existence de la maladie et au signalement des cas suspects, de relancer la discussion sur le rôle du CNR, le mécanisme de l'alerte et l'éventualité de l'antibio-prophylaxie des sujets exposés, et a fourni des indications pour la rédaction d'un guide d'investigation. (adapté du texte)

Auteur : Perra A, Servas V, Terrier G, Postic D, Baranton G, Andre Fontaine G, Vaillant V, Capek I
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2002, n°. 35, p. 169-71