Surveillance nationale des maladies infectieuses, 2001-2003. Infections invasives à méningocoques 2001-2003. Données du Centre national de référence

Publié le 1 Janvier 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Points essentiels - Baisse du nombre de souches de méningocoques reçues au CNR de 6,5 % en 2003. - Les sérogroupes B (58,6 %) et C (31,1 %) restent prédominants avec une diminution de la progression du sérogroupe C en 2003. - Le sérogroupe W 135 est aussi en diminution : 9,3 % en 2002 et 5,9 % en 2003. - La sensibilité aux antibiotiques des souches de méningocoques isolées en France est évaluée systématiquement : la résistance à la rifampicine est très rare (1 souche résistante en 2003) et en dehors de la spiramycine, la résistance aux antibiotiques des souches de méningocoques isolées en France ne progresse pas en France en 2003. (R.A.)

Auteur : Alonso JM, Taha M, Vienne P, Ducos Galand M, Guiyoule A, Pires R, Giogini D
Année de publication : 2005
Pages : 10 p.