Les infections à méningocoques en France en 1998 et 1999

Publié le 18 December 2000
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'infection systémique à méningocoque (méningite à méningocoque ou méningococcémie) est une maladie rare en France qui touche essentiellement les enfants et dont la gravité réside dans le pronostic fatal dans 10% des cas. Tout cas d'infection à méningocoque systémique doit être signalé immédiatement à la DDASS par le clinicien afin de permettre la mise en oeuvre des mesures de chimioprophylaxie dans la collectivité et la souche doit être systématiquement adressée au Centre National de Référence des Méningocoques (CNRM) pour compléter sa caractérisation. Dans un second temps, l'infection systémique à méningocoque doit faire l'objet d'une déclaration obligatoire. Celle-ci a pour objet de suivre les tendances épidémiologiques de la maladie, dans un contexte de grande variabilité de son incidence dans le temps en France et entre les différents pays européens, en majeure partie liée à la diversité des souches circulantes. L'article présente les données de 1998 et 1999 qui confirment l'augmentation modérée de l'incidence observée depuis 1996, au delà d'une amélioration du taux de notification intéressant les 2 sérogroupes habituellement isolés en France. Les principales caractéristiques des cas, en terme de létalité ou de distribution par âge, apparaissent comparables aux années antérieures.

Auteur : Perrocheau A, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2000, n°. 51, p. 227-9