Les infections à méningocoque en France en 1997

Publié le 18 Mai 1999
Mis à jour le 5 juillet 2019

La déclaration des infections à méningocoque permet de mettre en place précocement les mesures de prévention dans l'entourage des cas. Elle a aussi pour objectif de connaître la fréquence, les tendances et les principales caractéristiques épidémiologiques de ces infections, ainsi que l'évaluation des mesures de prévention. 384 cas d'infections à méningocoque (IM) ont été déclarés par les directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales ; l'incidence des infections à méningocoques déclarées est de 0,66 pour 100000 habitants en 1997, soit en augmentation de 10% par rapport à 1996. En tenant compte d'une exhaustivité de la déclaration de 71%, l'incidence réelle peut être estimée à 0,93/100000. D'après les données disponibles depuis 1945, le taux d'incidence des IM a atteint son plus faible niveau ces dernières années. La France se situe dans les pays européens à faible taux d'incidence. En 1997, dans l'entourage familial des cas, 1592 personnes ont reçu une chimioprophylaxie et 189 une vaccination préventive ; en collectivité, 6853 et 1522 personnes respectivement en ont bénéficié.

Auteur : Perrocheau A, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1999, n°. 20, p. 77-9