Surveillance de la grippe A(H1N1) chez les personnes vivant avec le VIH, cohorte ANRS CO3 Aquitaine (France), 2009-2010

Publié le 22 Novembre 2011
Mis à jour le 9 septembre 2019

Contexte - Une surveillance passive renforcée des cas de grippe A(H1N1) a été mise en place pendant la saison 2009-2010 chez les patients vivant avec le VIH (PVVIH) de la Cohorte ANRS CO3 Aquitaine. Matériels et méthodes - Chaque semaine, les 20 médecins hospitaliers impliqués devaient signaler spontanément les cas suspects cliniquement et les diagnostics de grippe A(H1N1) confirmés par RT-PCR. Pour évaluer la performance de ce système, les résultats ont été secondairement confrontés à deux autres sources d'information : le laboratoire de virologie du CHU de Bordeaux et le système d'information Gecsa/Corevih. Résultats - Entre novembre 2009 et avril 2010, 13 cas suspects et 3 cas de grippe A(H1N1) confirmés biologiquement ont été signalés parmi 3 336 PVVIH en cours de suivi. Ces données sont cohérentes avec les 6 cas confirmés biologiquement par le laboratoire de virologie et les 6 diagnostics colligés en routine dans la base de données de la Cohorte Aquitaine pendant cette période. Discussion-conclusion - Ce système de surveillance hospitalier concernant des patients vivant avec le VIH a montré sa capacité à intégrer rapidement une nouvelle cause de morbidité. Il pourrait être reconduit en cas de nouvelle menace épidémique au sein de cette population. (R.A)

Auteur : Bruyand M, Broussy S, Reigadas S, Vandenhende MA, Tchamgoue S, Bonnal F, Dauchy F, Greib C, Uwamaliya B, Geffard S, Fleury H, Dabis F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 42, p. 441-4