Sentinel surveillance of HIV infection in HIV test clinics, Spain 1992-2002

Publié le 1 Janvier 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

En Espagne, l'infection à VIH a été évaluée à partir des personnes ayant subi, entre 1992 et 2002, un test volontaire de dépistage du VIH dans 10 cliniques sentinelle. Seules les personnes pour qui il s'agissait d'un premier test ont été inclues, soit 4426 en 1992 et 6649 en 2002. La plupart étaient des hétérosexuels reconnaissant avoir eu des conduites à risques. Dans la population étudiée, la proportion d'utilisateurs de drogues injectables (UDI) a diminué de 19% à 2%, et la proportion de travailleuses du sexe a augmenté de 6% à 26%. Le nombre de patients présentant un diagnostic positif a diminué de 604 en 1992 à 153 en 2002, de même que la prévalence du VIH qui est passée de 13,6% à 2,3% pour la même période. La baisse de la prévalence du VIH, observée quelle que soit la catégorie à risque d'exposition, a été plus marquée les premières années puis s'est stabilisée les dernières années. En 2002, la prévalence la plus élevée a été retrouvée chez les UDI (14,2%), les homo/bisexuels masculins (7,5%) et les personnes ayant eu un partenaire hétérosexuel infecté par le VIH (10,2%). (R.A.)

Auteur : Barrasa A, Castilla J, del Romero J, Pueyo I, de Armas C, Varela JA, Urena JM, Bru FJ, Ordonana JR, Saez de Vicuna LM
Eurosurveillance. European communicable disease quarterly, 2004, vol. 9, n°. 2, p. 27-9