Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH dans 2 départements français, 1993-1995

Publié le 6 Mai 1997
Mis à jour le 10 septembre 2019

Une étude a été menée auprès d'une population de sujets pour lesquels le diagnostic de SIDA venait d'être posé, afin d'analyser rétrospectivement les obstacles à la prise en charge médicale avant le diagnostic du SIDA. L'étude a porté sur tous les sujets adultes dont le diagnostic de SIDA a été posé entre juillet 1993 et mai 1995 dans les hôpitaux de Gironde ou des Hauts-de-Seine. Après consentement informé, un entretien confidentiel était organisé avec un enquêteur extérieur à l'équipe soignante... Le premier obstacle à la prise en charge médicale avant le diagnostic du SIDA, est une méconnaissance du statut sérologique : près d'une personne sur 5 a découvert sa séropositivité au moment du diagnostic de SIDA... Un deuxième type d'obstacle à la prise en charge est l'insuffisance du suivi médical. (adapté du texte).

Auteur : Schwoebel V, Delmas MC, Couturier E, Simonpoli AM, Zucman D, Michon C, Goujard C, Boue F, Hubert JB, Dabis F, Brunet JB
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1997, n°. 19, p. 79-81