Prévalence du VIH et comportement de dépistage des hommes fréquentant les lieux de convivialité gay parisiens. Prevagay 2009.

Publié le 30 Novembre 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

En 2009, l'Institut de veille sanitaire a initié la première enquête de séroprévalence pour le VIH auprès des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) fréquentant des lieux de convivialité gay parisiens. L'enquête transversale anonyme a été réalisée à Paris dans 14 établissements commerciaux de convivialité gay (saunas, backrooms et bars). Les HSH déposaient sur un papier buvard un échantillon de sang par autoprélèvement capillaire au bout du doigt, puis complétaient un autoquestionnaire comportemental. La recherche des anticorps antiVIH a été réalisée en laboratoire avec le test Genscreen ultra HIV AgAb ® (Biorad) ; les échantillons positifs ont été confirmés par Western Blot. Au total, 919 HSH ont accepté de participer (58%). La prévalence pour le VIH était de 17,7%, (IC95% [15,320,4]). Le recours à un test de dépistage du VIH dans les 12 derniers mois était de 62%. Cependant, 20% des HSH séropositifs ignoraient leur séropositivité. L'activité sexuelle et les comportements sexuels à risque étaient importants parmi les HSH séropositifs pour le VIH. Bien que les résultats ne puissent être généralisés à l'ensemble de la opulation des HSH, ils incitent à poursuivre les actions préventives dans les lieux de convivialité gay tout en promouvant un dépistage adapté. (R.A.)

Auteur : Velter A, Barin F, Bouyssou A, Le Vu S, Guinard J, Pillonel J, Semaille C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 45-46, p. 464-7