Les personnes originaires d'Afrique subsaharienne en accès tardif aux soins pour le VIH : données de l'enquête Retard, France, novembre 2003-août 2004

Publié le 25 Juillet 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les données récentes sur les nouveaux diagnostics de VIH-sida mettent en évidence le poids grandissant des personnes originaires d'Afrique subsaharienne. L'enquête ANRS-Vespa réalisée auprès d'un échantillon statistiquement représentatif des personnes vivant avec le VIH souligne également l'importance de la population d'origine étrangère et, parmi elle, des personnes originaires d'Afrique subsaharienne. Alors que l'effort de recherche s'est largement porté sur d'autres groupes touchés par le VIH, cette population n'a pas encore reçu une attention comparable de la recherche en sciences sociales et en santé publique. L'enquête Retard, réalisée dans le cadre des programmes de l'ANRS (Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales), fournit des informations sur les personnes originaires d'Afrique subsaharienne qui sont en accès tardif aux soins. En reliant cet accès tardif à leur mode de vie, elle met l'accent sur les situations de précarité qui les caractérisent.

Auteur : Calvez M, Semaille C, Fierro F, Laporte A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 31, p. 227-9