Découvertes de séropositivité VIH chez les jeunes en France, 2003-2013. Numéro thématique. Journée mondiale du sida, 1er décembre 2015

Publié le 1 December 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article présente les données issues de la déclaration obligatoire du VIH chez les jeunes (15-24 ans) en France : d'une part chez les jeunes adultes (18-24 ans) en 2013 et depuis 2003 et, d'autre part, chez les adolescents de 15-17 ans sur la période 2003-2013 cumulée, en raison d'effectifs restreints. En 2013, 726 jeunes de 15 à 24 ans ont découvert leur séropositivité VIH, soit 11,7% de l'ensemble des découvertes et un taux, rapporté à la population du même âge, de 92 par million d'habitants. Parmi les 686 jeunes adultes (18-24 ans) diagnostiqués en 2013, les deux tiers (68%) étaient des hommes, majoritairement contaminés lors de rapports sexuels entre hommes (pour 75% d'entre eux). Depuis 2003, le nombre de découvertes de séropositivité VIH dans ce groupe a fortement augmenté (+157%). La quasi-totalité (98%) des jeunes femmes ont été contaminées lors de rapports hétérosexuels ; 71% d'entre elles étaient nées à l'étranger. La proportion de jeunes adultes contaminés par usage de drogues injectables était faible (0,4%). Environ 14% des diagnostics dans cette classe d'âge étaient tardifs (<200 CD4/mm3 ou stade sida). Parmi les 524 adolescents de 15-17 ans ayant découvert leur séropositivité VIH entre 2003 et 2013, près des deux tiers étaient des femmes (65%), essentiellement nées à l'étranger et contaminées par rapports hétérosexuels. Le mode de contamination principal chez les adolescents de sexe masculin était les rapports sexuels entre hommes (pour 49% d'entre eux). Près de 6% des découvertes chez les adolescents étaient liées à une transmission du VIH de la mère à l'enfant, diagnostiquée tardivement. Les actions de prévention du VIH auprès des adolescents et des adultes jeunes doivent se poursuivre, notamment auprès des jeunes hommes ayant des rapports sexuels entre hommes.

Auteur : Lot F, Smati J, Montlahuc C, Cazein F, Barin F, Le Strat Y, Pillonel J, Dollfus C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2015, n°. 40-41, p. 744-51