Comportements de prévention et dépistage du VIH chez les femmes en Nouvelle-Calédonie, 2002-2003

Publié le 18 Janvier 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

En Nouvelle-Calédonie, les cas d'infection à VIH/sida dépistés depuis 1986 s'élevaient à 260 en août 2003 pour une population estimée à 215 000 habitants comprenant 44 % de Kanaks, 34 % d'Européens, 12 % de Polynésiens (essentiellement des Wallisiens et Futuniens), 5 % de Vietnamiens et d'Indonésiens et 5 % de personnes hors de ces groupes. Les Kanaks résident majoritairement dans les provinces rurales Iles et Nord tandis que les autres communautés sont pour l'essentiel dans le Sud où se trouve Nouméa. Bien que la prévalence de l'infection apparaisse faible, la part relative des contaminations hétérosexuelles et celle des femmes n'ont cessé de progresser. Fin 2001, le sex ratio de la file active (97 patients) était de 2 hommes pour 1 femme. L'étude Santé, conditions de vie et de sécurité des femmes calédoniennes, dont l'objectif principal consiste à mesurer les violences faites aux femmes, est également la première enquête en population générale féminine renseignant sur les comportements de prévention par rapport au VIH. (R.A.)

Auteur : Salomon JA, Hamelin C, Goldberg P, Sitta R, Cyr D, Goldberg M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 3, p. 9-10