Causes de décès des patients infectés par le VIH en France en 2010. Étude ANRS EN20 Mortalité 2010.

Publié le 1 December 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Introduction. L'enquête Mortalité 2010 a décrit la répartition des causes de décès en France en 2010 chez les adultes infectés par le VIH (VIH+) et leur évolution depuis 2000. Méthodes. Un échantillon national des services impliqués dans la prise en charge du VIH a documenté les décès survenus chez les patients VIH+ en 2010 grâce à un questionnaire standardisé. Résultats Les 90 centres participants ont notifié 728 décès. L'âge médian des patients était de 50 ans, 75% étaient des hommes. Les principales causes initiales de décès étaient : sida (25% vs. 36% en 2005 et 47% en 2000), cancer non-sida non lié aux hépatites (22% vs. 17% et 11%), atteinte hépatique (11% vs. 15% et 13%), atteinte cardiovasculaire (10% vs. 8% et 7%), infection non classant sida (9% vs. 4% et 7%). Les cancers toutes catégories confondues représentaient au total un tiers des causes de mortalité. Le sida (36%) et les infections non classant sida (15%) étaient les principales causes de décès dans les départements d'outre-mer (DOM). Discussion-conclusion. En 2010, le sida ne représente plus qu'un quart des causes de décès des patients VIH+ (mais plus d'un tiers dans les DOM). La majorité des patients décède désormais de causes diverses alors que leur infection VIH est contrôlée sous traitement. Une prise en charge pluridisciplinaire (en particulier oncologique) des patients VIH+ paraît désormais indispensable. (R.A.)

Auteur : Roussillon C, Henard S, Hardel L, Rosenthal E, Aouba A, Bonnet F, Couturier F, Cacoub P, May T, Salmon D, Chene G, Morlat P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 46-47, p. 541-5