Le retour de la syphilis en France : un signal de plus pour renforcer la prévention. Numéro spécial. Le point sur la syphilis

Publié le 28 Août 2001
Mis à jour le 5 juillet 2019

Alors que l'obligation de déclarer les maladies vénériennes à l'autorité sanitaire venait de disparaître, plusieurs dispensaires antivénériens (DAV) et des cliniciens spécialisés dans la prise en charge des maladies sexuellement transmissibles (MST) ont spontanément signalé à l'Institut de Veille Sanitaire une augmentation, parmi leurs consultants, du nombre de diagnostics de cas de syphilis précoce. Une investigation épidémiologique réactive conduite en étroite collaboration avec les DAV et les cliniciens a ainsi permis de confirmer la recrudescence de la syphilis, de préciser les principales caractéristiques épidémiologiques des personnes touchées. Ce phénomène détecté en région parisienne ne semble pas y être limité.

Auteur : Desenclos JC
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2001, n°. 35-36, p. 167-8