Les infections à gonocoque en 2001-2003. Données du réseau Renago. Surveillance nationale des maladies infectieuses, 2001-2003

Publié le 1 Novembre 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les points essentiels: - Après deux années de tendance à la baisse, le nombre de souches de gonocoque isolées dans le réseau Renago est en augmentation et retrouve le niveau de 2000. - Cette augmentation affecte les deux sexes, l'Ile-de-France et les autres régions. - L'évolution des infections à gonocoque sur les 3 dernières années est identique à celle objectivée dans le réseau Sentinelles des médecins généralistes. - Le taux de résistance des souches de Neisseria gonorrhoeae à la ciprofloxacine est en nette augmentation et atteint en 2001/2003, 14,7 % des souches analysées dont 10 % ont une CMI pour la ciprofloxacine supérieure à 1 mg/l. L'ensemble des souches demeurent sensibles à la ceftriaxone. (R.A.)

Auteur : Herida M, Laurent E, Sednaoui P
Année de publication : 2005
Pages : 13 p.