Enquête nationale auprès des Conseils généraux sur les infections à gonocoque diagnostiquées, France métropolitaine, 2001 et 2002

Publié le 6 Avril 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les Conseils généraux ont la compétence de la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et assurent une prise en charge gratuite de ces infections dans les structures publiques de soins tels que les dispensaires antivénériens. Suite à la recrudescence des infections à gonocoque observée dans le réseau Rénago entre 1997 et 1999, une enquête avait été menée en 2000 auprès de 20 département français sur le nombre des infections à gonocoque diagnostiquées dans les dispensaires antivénériens. Les résultats issus de cette enquête avaient confirmés la hausse observée des infections à gonocoque. Alors que la tendance à la baisse des infections à gonocoque se profile en 2001 et 2002 dans le réseau Rénago, une nouvelle enquête auprès des structures de soins dépendant des Conseils généraux a été effectuée en 2003 pour évaluer le nombre de gonococcies diagnostiquéesdans ces structures pour les années 2001 et 2002.

Auteur : Herida M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 15, p. p. 60