Etude de faisabilité 2002. Réseau Labville pour le développement d'un système électronique de surveillance nationale de la résistance aux antibiotiques à partir des laboratoires de ville

Publié le 1 Octobre 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'Institut de veille sanitaire (InVS) souhaite créer un réseau sentinelle de biologistes de ville pour la surveillance continue de la sensibilité aux antibiotiques des infections diagnostiquées en ville. Le réseau Labville est constitué d'un échantillon de 70 LABM sélectionnés avec un tirage aléatoire simple dans chaque région qui ont accepté de mettre à disposition leurs données à l'InVS de façon pérenne. Cette surveillance continue à partir de plusieurs LABM impose comme condition le recueil et le traitement automatique des informations en utilisant notamment l'extraction de données et la télétransmission. En l'absence de système électronique de surveillance équivalent en Europe, une étude de faisabilité a été réalisée en 2002. Ce rapport présente les résultats de l'extraction des données de 6 LABM pilotes représentant la diversité des équipements en automate de bactériologie au sein du réseau. L'étude de faisabilité a montré que la présence et la qualité des données issues des LABM ont permis d'appliquer une définition homogène de la résistance aux antibiotiques. La difficulté rencontrée pour l'extraction de données venait du grand nombre d'éditeurs et du monopole qu'ils exercent sur les sytèmes informatiques de laboratoire. Les connaissances des LABM et l'expérience, acquises pendant l'étude de faisabilité vont permettre la rédaction du cahier des charges qui est un élément essentiel pour la recherche d'une solution durable d'extraction automatique et de transferts des données du réseau Labville vers l'InVS. (R.A.)

Auteur : Aubry Damon H, Georges S, Nicolau J, Coignard B
Année de publication : 2004
Pages : 32 p.