Surveillance européenne de la tuberculose en 1999 et tendances récentes

Publié le 23 Avril 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

A la fin des années 1980, on a observé en Europe un arrêt de la décroissance régulière de l'incidence de la tuberculose. En Europe de l'Ouest, cette tendance était liée à l'augmentation de la migration en provenance de pays à haute endémie et en moindre mesure à l'épidémie de sida. Dans ce contexte, un réseau européen de surveillance de la tuberculose (EuroTB) a été créé en 1996. Ce réseau, dont l'objectif est d'améliorer la contribution de la surveillance au contrôle de la tuberculose, est financé par la Commission européenne et coordonné par l'InVS en parrainage avec le KNCV (association de lutte contre la tuberculose des Pays-Bas). Il est constitué par les institutions nationales de surveillance des 51 pays de la région Europe de l'Organisation mondiale de la santé, dont EuroTB est centre collaborateur. L'activité principale d'EuroTB consiste dans le recueil annuel, la validation, l'analyse et la publication de données standardisées sur les cas déclarés de tuberculose et sur la résistance aux médicaments anti-tuberculose. Les 51 pays de la région Europe de l'OMS ont tous fourni des données sur les cas déclarés en 1999 et 22 d'entre eux ont fourni des données individuelles. En 1999, 381 975 cas de tuberculose ont ainsi été déclarés dans la région Europe de l'OMS, avec des différences importantes dans les taux de déclaration. (adapté du texte)

Auteur : Infuso A, Antoine D, Barboza P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2002, n°. 16-17, p. 66-7