Surveillance de la résistance aux antituberculeux en France : données récentes

Publié le 20 Mars 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Depuis 2002, le réseau du Centre national de référence des mycobactéries et de la résistance des mycobactéries aux antituberculeux a observé une augmentation de la prévalence de la multirésistance du bacille tuberculeux, en partie liée à l'arrivée de malades de pays à forte endémie tuberculeuse. La multirésistance est passée de moins de 1 % avant 2002 à 1,3 % en 2004. Les taux de résistance primaire et secondaire à au moins un antituberculeux de première ligne rapportés par le réseau AZAY-mycobactéries étaient de 5,8 % et 15,2 % en 2005. Ces taux sont comparables à la plupart des autres pays d'Europe de l'Ouest. (R.A.)

Auteur : Robert J, Veziris N, Truffot Pernot C, Grigorescu C, Jarlier V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 11, p. 90-1