Politiques nationales de prévention de la résistance aux antibiotiques. La situation de 17 pays européens fin 2000

Publié le 1 Janvier 2001
Mis à jour le 11 septembre 2019

Une enquête menée parmi les Pays Membres de l'Union Européenne et la Norvège montre que seul deux d'entre eux ne disposaient pas, en décembre 2000, d'une surveillance nationale des microorganismes résistants aux antibiotiques. En Italie, en Irlande et en Ecosse, ces systèmes ont été mis en place très récemment (respectivement 1998, 1999 et 1999). Par ailleurs, à l'exception de l'Irlande et de l'Ecosse, ils disposent tous d'un système national de surveillance de la consommation des antibiotiques, l'Autriche, l'Italie et le Luxembourg depuis l'année 2000. Plusieurs de ces systèmes ont donc été mis en place après la publication des recommandations de la conférence européenne " La Menace Microbienne " qui s'est tenue à Copenhague en septembre 1998. De plus, un certain nombre d'autres mesures ont été prises depuis : campagne d'éducation du public en Angleterre et au Pays de Galles, Irlande ou France, mise en place de comités spécifiquement chargés de la surveillance de la consommation en Italie ou de la prévention de la résistance en Belgique ou en Irlande, publications de recommandations sur le bon usage des antibiotiques en Autriche et en Finlande, etc. (R.A)

Auteur : Therre H
Eurosurveillance, 2001, vol. 6, n°. 1, p. 5-14