Le groupe de travail finlandais sur la résistance antimicrobienne (FiRe)

Publié le 1 December 2000
Mis à jour le 5 juillet 2019

Créé en 1991, le réseau FiRe (Finnish Study Group for Antimicrobial Resistance), consacré à l'étude de la prévalence de la résistance des bactéries isolées chez l'homme, a mis au point une méthode standardisée de routine pour tester la sensibilité des bactéries aux antibiotiques. Cette méthode permet d'obtenir des résultats fiables et comparables que ce soit à des fins diagnostiques ou épidémiologiques. D'après les derniers résultats, la proportion de Streptococus pneumoniae résistant aux macrolides est en augmentation et on observe une baisse de sensibilité aux fluoroquinolones dans les souches de salmonella d'origine étrangère. Cependant, la prévalence des SARM demeure faible en Finlande et Mycobacterium tuberculosis multirésistant est faible.

Auteur : Nissinen A, Huovinen P
Eurosurveillance, 2000, vol. 5, n°. 12, p. 133-5