Evaluation de la qualité d'un réseau de surveillance de la tuberculose résistante en Ile-de-France en 2001-2002 (réseau Azay-mycobactéries)

Publié le 28 Mars 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

La surveillance de la résistance de Mycobacterium tuberculosis aux antituberculeux en France est effectuée depuis 1995 par un groupe de microbiologistes d'hôpitaux universitaires, le groupe Azay-mycobactéries (Azay) en collaboration avec le Centre national de référence de la résistance des mycobactéries aux antituberculeux (CNR-RMA). Pour chaque cas à culture positive (C+), les informations recommandées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont recueillies par les microbiologistes : âge, sexe, pays de naissance, co-infection par le VIH, localisation tuberculeuse, traitement antituberculeux antérieur, résultat de l'examen microscopique et résultats des épreuves de sensibilité aux antituberculeux. Ces données sont transmises après analyse à EuroTB, programme européen de surveillance de la tuberculose, et à l'OMS. L'objectif du réseau Azay-mycobactéries est de décrire la prévalence de la résistance de M. tuberculosis aux antituberculeux de première ligne chez les nouveaux cas (" résistance primaire ") et les cas déjà traités (" résistance secondaire "). Le réseau s'appuie sur des microbiologistes volontaires car les données ne sont pas recueillies en routine par la plupart des laboratoires de microbiologie. En 2002, le réseau couvrait 18 régions de France métropolitaine. L'objectif du travail est d'évaluer la qualité des données recueillies par le système volontaire de surveillance du réseau Azay-mycobactéries, en dehors des données sur la résistance qui sont évaluées par les contrôles de qualité des antibiogrammes, en le comparant à la référence représentée par le système des maladies à déclaration obligatoire (DO). Cette analyse rétrospective a été menée en 2003-2004 avec le CNR-RMA, les médecins responsables de la gestion des DO dans trois Directions départementales des affaires sanitaires et Sociales (Ddass) d'Ile-de-France, un médecin responsable de la lutte antituberculeuse, le groupe Azay-mycobactéries et l'Institut de veille sanitaire (InVS). (Introduction)

Auteur : Guerrin Tran E, Thiolet JM, Rousseau C, Henry S, Poirier C, Che D, Vinas JM, Jarlier V, Robert J
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 13, p. 90-2