Étude européenne sur la surveillance et le diagnostic de Campylobacter, 2001

Publié le 1 Novembre 2003
Mis à jour le 9 septembre 2019

Deux études ont été réalisées au nom du Groupe de Travail sur Campylobacter. Leur objectif était de tester la faisabilité d'un réseau européen de surveillance des infections humaines à Campylobacter. La première étude, à laquelle 18 pays ont participé, a recueilli des données sur les méthodes de diagnostic utilisées à des fins de surveillance. La seconde étude, menée auprès de 10 pays européens, a rassemblé les données sur les méthodes de diagnostic et les procédures des laboratoires d'analyses. Sur les 18 pays participants, 17 ont un système de surveillance pour les infections à Campylobacter et 13 ont un laboratoire national de référence. Dans les 18 pays, la définition de cas inclut une confirmation microbiologique. Aucune méthode commune de sous-typage n'est appliquée. Quant aux laboratoires d'analyses impliqués dans les infections à Campylobacter, seuls quelques uns transmettent directement leurs résultats au niveau national et, près de la moitié réalisent des tests de sensibilité aux antibiotiques. Les résultats de ces études montrent qu'une infrastructure de base existe pour une surveillance à l'échelle européenne.

Auteur : Takkinen J, Ammon A, Robstad O, Breuer T
Eurosurveillance, 2003, vol. 8, n°. 11, p. 207-13