Signalement de méningites nosocomiales après acte invasif sur le rachis, France, 2001-2005. Numéro thématique. Surveillance et perception des infections nosocomiales en France

Publié le 3 Avril 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - Les méningites nosocomiales sont des infections graves et exceptionnelles, dont le signalement est indiqué depuis août 2001 pour tous les établissements de santé, publics ou privés. Méthodes - Les signalements de ces infections reçus à l'Institut de veille sanitaire entre août 2001 et décembre 2005 ont été étudiés de manière rétrospective. Résultats - Sur 3 110 signalements, 26 concernaient des cas isolés de méningites consécutives à un geste invasif sur le rachis, le plus souvent lors d'une anesthésie en chirurgie ou obstétrique. Les micro-organismes responsables étaient majoritairement des germes commensaux de la peau ou des muqueuses oropharyngées. Deux décès liés à l'infection sont survenus. Dans 12 cas, un défaut de port de masque a été rapporté et dans sept cas la préparation cutanée était jugée inadéquate. Deux cas dans un même établissement étaient liés à un même personnel soignant. Discussion - La rareté de ces infections fait qu'il est difficile d'expliqueravec certitude leur(s) mécanisme(s) de survenue. Les données du signalement des infections nosocomiales montrent toutefois que ces infections sont graves, surviennent surtout chez des sujets sans terrain à risque infectieux et que la plupart sont évitables en respectant strictement les recommandations d'hygiène existantes. (R.A.)

Auteur : Noel H, Chaib A, Poujol I
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 12-13, p. 110-2