Evaluation du risque infectieux nosocomial chez les patients transférés

Publié le 29 Septembre 1998
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les patients transférés ont-ils vraiment des pathologies plus graves et sont-ils plus à risque de développer une infection nosocomiale ? Pour répondre à ces questions, les données de quatre enquêtes de prévalence annuelle (1993-1996) ont été analysées. Ces enquêtes ont réalisées dans un centre hospitalier général de 400 lits, comprenant 150 lits de chirurgie, 235 lits de médecine et 15 lits de soins intensifs (réanimation polyvalente et soins intensifs cardiologiques). (adapté du texte).

Auteur : Eveillard M, Quenon JL, Mangeol A, Fauvelle F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1998, n°. 39, p. 169-70