Succès et échecs de la vaccination anti-VHB en France : historique et questions de recherche

Publié le 1 Juillet 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

La promotion, au milieu des années 90, de la vaccination contre l'hépatite B des préadolescents et des adultes à risque élevé d'infection a connu un grand succès en France. Entre 1994 et 1998, la couverture vaccinale des préadolescents a dépassé 75 %. Plus d'un tiers de la population française a été vaccinée, ce qui témoigne d'un dépassement des cibles vaccinales. La recommandation de vaccination des nourrissons a été peu suivie. Les études épidémiologiques mises en oeuvre à la suite de notifications à l'Agence chargée de la pharmacovigilance d'atteintes neurologiques dans les suites de la vaccination n'ont permis ni d'affirmer ni d'exclure totalement un lien de causalité entre ces deux événements, même si aujourd'hui l'hypothèse d'une association temporelle fortuite reste de loin la plus probable. Cette situation a conduit à une stagnation ou une diminution de la couverture vaccinale des différentes cibles. Cependant, d'autres facteurs ont vraisemblablement contribué à cette situation. Des recherches de nature sociologique seraient utiles pour étudier, par exemple, la part d'une perception négative de l'utilité de la vaccination, en particulier pour le nourrisson, ainsi que celle liée à l'appréciation d'insuffisances dans la gestion de la mise en oeuvre de cette politique vaccinale. Elles aideront à la définition des stratégies de communication qui devront accompagner la relance de la promotion de la vaccination contre l'hépatite B en France.

Auteur : Levy Bruhl D
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2006, vol. 54, n°. HS1, p. 1S89-1S94