Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C. Numéro spécial. Dépistage des hépatites B et C en France : état des lieux et perspectives

Publié le 25 Mai 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

À la demande de la Direction générale de la santé, la Haute autorité de santé (HAS) a élaboré une recommandation pour le dépistage des hépatites B et C. La détection des Ac anti-VHC est recommandée pour le dépistage de l'hépatite C. En cas d'Ac anti-VHC négatifs, le résultat du dépistage est l'absence de contact avec le VHC sauf infection récente avant séroconversion ou immunodépression sévère. En cas d'Ac anti-VHC positifs, le contrôle de la sérologie est recommandé par un nouveau test immuno-enzymatique (EIA) avec un autre réactif sur un deuxième prélèvement (acte 3785 de la Nomenclature des actes de biologie médicale - NABM). En cas de sérologie de contrôle positive sur le deuxième prélèvement, le résultat à annoncer est le contact avec le VHC. Dans cette situation, la HAS recommande la recherche de l'ARN du VHC par PCR sur ce même deuxième prélèvement. Pour le dépistage biologique de l'hépatite B, la HAS retient trois stratégies à l'issue de son évaluation : la première est la recherche d'emblée des trois marqueurs (Ac anti-HBc, Ag HBs et Ac anti-HBs) ; la seconde correspond au contrôle avant vaccination de la NABM : Ac anti-HBc et Ac anti-HBs ; la troisième est la recherche de l'Ag HBs et des Ac anti-HBs. Réaliser les trois marqueurs d'emblée (Ac anti-HBc, Ag HBs et Ac anti-HBs), stratégie préconisée par le groupe de travail, présente l'avantage de déterminer le statut immunitaire de la personne à risque en un seul temps mais son coût total est plus élevé que les deux autres. En effet, même si les inconvénients des deux autres stratégies ne doivent pas être ignorés, le contrôle avant vaccination de la NABM et la recherche de l'Ag HBs et des Ac anti-HBs permettraient des économies de ressources et doivent être envisagés comme des alternatives possibles. En cas d'Ag HBs positif, la HAS recommande le contrôle sur un deuxième prélèvement comme prévu dans la NABM. (R.A.)

BEHWeb, 2011, n°. 1, p. 7 p.