L'hépatite C en milieu carcéral en France : enquête nationale de pratiques 2015. Numéro thématique. Hépatites B et C en populations spécifiques

Publié le 20 Juin 2017
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : en France, l'hépatite C est cinq fois plus fréquente en milieu carcéral qu'en population générale. La prise en charge par les agents antiviraux d'action directe (AAD) est possible pour toutes les personnes détenues depuis 2014. Il n'existait pas de données récentes sur les pratiques de prise en charge de l'hépatite en milieu carcéral. Objectif : établir un état des lieux national des pratiques diagnostiques et thérapeutiques de l'hépatite C dans la population détenue en France en 2015. Méthodologie : enquête déclarative par courriel auprès des 168 unités sanitaires en milieu pénitentiaire (USMP) prenant en charge des personnes détenues. Résultats : parmi les USMP, 64 (38%) ont participé à cette enquête, représentant 39% de la population carcérale. Le dépistage était effectif pour 70% des détenus, avec un rendu systématique des résultats dans 72% des USMP. Les méthodes non-invasives d'évaluation de la fibrose hépatique étaient réalisées dans 84% des USMP, et 56% des USMP bénéficiaient d'une consultation spécialisée sur site ; 66% des USMP ont initié au moins un traitement par AAD en 2015, et 130 patients ont été traités. Un programme d'éducation thérapeutique existait dans 16% des USMP. Discussion conclusion : la prise en charge de l'hépatite C en milieu carcéral en France s'organise malgré les contraintes pénitentiaires et sanitaires et les disparités entre les USMP.

Auteur : Remy AJ, Canva V, Chaffraix F, Hadey C, Harcouet L, Terrail N, Vallet N, Happiette A, Gaillet M, Sannier O, Silvain C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 14-15, p. 277-84