Epidémiologie de la transmission soignant/soigné. Risque lié au VIH, VHC et VHB

Publié le 1 Janvier 2003
Mis à jour le 10 septembre 2019

Résumé. Les données épidémiologiques disponibles montrent que le risque de transmission de virus d'un soignant contaminé vers un patient est extrêmement faible pour le VIH et le VHC et plus important pour le VHB. La majorité des cas publiés a concerné des soignants infectés par le VHB, porteurs le plus souvent de l'Ag HBe. Depuis le début des années 90, ont aussi été décrits des cas de transmission soignant/soigné par le VIH et le VHC. Le risque de transmission existe quasi exclusivement lors d'interventions chirurgicales, obstétricales et dentaires mais varie en fonction du type d'intervention réalisée et de l'infectiosité du personnel de santé. En dehors de la vaccination contre l'hépatite B qui est primordiale, la prévention de la transmission soignant/soigné repose sur la prévention des accidents exposants au sang chez les soignants et donc l'application des précautions standard et le développement de pratiques chirurgicales adaptées. (R.A.)

Auteur : Lot F, Desenclos JC
Hygiènes, 2003, vol. 11, n°. 2, p. 1-6