Au niveau national

En 2016, 3,4 millions de tests pour la recherche de l’Ag HBs ont été réalisés et remboursés en France dans le secteur privé (données tous régimes, SNIIRAM) dont 2,7 millions ont été réalisés et remboursés par le régime général. 

Les données des remboursements tous régimes montrent une augmentation annuelle comprise entre 2,0% et 9,1% sur les 5 dernières années passant de 2 629 220 tests (40,3 tests / 1000 habitants) en 2012 à 3 428 502 tests (51,6 tests / 1000 habitants) en 2016. Sur cette période, les données historiques montrent une augmentation relativement régulière de l’activité de dépistage comprise entre 4,4 et 9,3% passant de 2 629 220 tests (40,3 tests / 1000 habitants) en 2012 à 3 428 502 tests (51,6 tests / 1000 habitants) en 2016. Les données montrent ainsi une augmentation annuelle régulière de l’activité de dépistage. 

Les données de remboursement du régime général qui permettent de disposer des données historiques à compter de 2010 montre une évolution similaire. 

Évolution du nombre de sérologies AgHBs remboursées par l’Assurance maladie, données tous régimes, 2012-2016 et régime général, 2010-2016 (France entière, SNIIRAM)
Évolution du nombre de sérologies AgHBs remboursées par l’Assurance maladie, données tous régimes, 2012-2016 et régime général, 2010-2016

Au niveau régional et départemental

Les données régionales 2012 à 2016 concernent les données tous régimes, France entière (SNIIRAM SNDS).  

En 2016, l’activité de dépistage est plus importante dans les Départements d’outre-mer (DROM) (73 / 1 000 habitants) (Figure 1, tableau 1) et notamment en Guadeloupe (94 / 1 000 hab.) et en Guyane (86 / 1 000 hab.) qu’en France métropolitaine (51 / 1 000 hab.).  

En métropole, c’est en Provence-Alpes Côtes d’Azur (Paca) que l’activité de dépistage est la plus élevée (73 / 1 000 hab.) suivi de l’Ile-de-France (65 / 1000 hab.) et Occitanie (54 / 1 000 hab.). Selon l’analyse départementale, ce sont en Ariège (87 / 1 000 hab.), dans les Alpes Maritimes (82 / 1 000 hab.) et à Paris (80 / 1 000 hab.) que les activités de dépistages sont les plus élevées (Figure 2, Tableau 2). 

Entre 2012 et 2016, ce sont dans les régions Bretagne et Nouvelle-Aquitaine que les activités de dépistage des Ag HBs ont le plus augmenté (+39,2% et + 36,9% respectivement). Sur la même période, les augmentations des activités de dépistage ont été particulièrement significatives en Ariège (+119%), dans les Hautes-Alpes (83%) et en Ardèche (+73%). 

Activité de dépistage de l’Ag HBs (tests / 1 000 habitants), par région, France, 2016 (SNIIRAM SNDS, données tous régimes)
activité de dépistage de l’Ag HBs (tests / 1 000 habitants), par région, France, 2016
Source : SNIIRAM SNDS, exploitation Santé publique France
Figure 2 : Activité de dépistage de l’Ag HBs (tests / 1 000 habitants), par département, France, 2016 (SNIIRAM SNDS, données tous régimes)
cartographie activité de dépistage de l’Ag HBs (tests / 1 000 habitants), par département, France, 2016 (SNIIRAM SNDS, données tous régimes)
Source : SNIIRAM SNDS, exploitation Santé publique France