Données épidémiologiques sur le dépistage de l'hépatite B dans les Consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) : Contexte, Méthode, objectifs et outils de la surveillance

Mis à jour le 20 mai 2019

Contexte

Les Consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) du VIH, mises en place en 1988 dans chaque département,  ont été habilitées à réaliser le dépistage des hépatites virales C (anticorps anti-VHC) et B (AgHBs) depuis respectivement 1998 et 2000. Elles transmettent à l'InVS leurs données d'activité de dépistage des anticorps anti-VHC depuis 2000 et de l'Antigène HBs depuis 2001.

Objectif

Les données d'activité de dépistage de l'AgHBs et des anticorps anti-VHC des CDAG permettent :

  • de suivre les tendances de l'activité de dépistage dans les CDAG ,
  • d'étudier les caractéristiques des personnes trouvées positives pour les anticorps anti-VHC et pour l'AgHBs et d'en suivre l'évolution.

Elles complètent ainsi les données de dépistage issues des autres systèmes de surveillance : réseau de laboratoires RenaVHC/B,  enquête nationale LaboHep sur l'activité de dépistage des hépatites B et C, 2010 et les données de remboursement par l'Assurance Maladie des tests de dépistage du VHC et du VHB.

Méthode

Les CDAG sont réparties sur l'ensemble du territoire. Elles accueillent, toute personne sollicitant une information ou un dépistage du VIH, du virus de l'hépatite B (VHB) ou du virus de l'hépatite C (VHC). Elles adressent annuellement à l'InVS les nombres de dépistages des anticorps anti-VHC et de l'AgHBs positifs et négatifs par sexe et tranche d'âge.