Prévalence de l'infection par le VIH et le virus de l'hépatite C chez les personnes détenues en France. Résultats de l'enquête Prévacar 2010

Publié le 5 Novembre 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

La prévalence du VIH et de l'hépatite C a été estimée en 2010 chez les personnes détenues en France à partir d'une étude transversale s'appuyant sur un plan de sondage à deux degrés (tirage des établissements pénitentiaires puis des individus). Les estimations sont redressées à l'ensemble des personnes détenues par post-stratification sur l'âge, le sexe, le continent de naissance et la région de l'établissement. Parmi les 60 975 personnes détenues en mai 2010 dans 188 établissements pénitentiaires, 2 154 individus ont été tirés au sort dans 27 établissements. La prévalence du VIH était estimée à 2,0% (IC95%:[0,9-4,2]), et était plus élevée chez les femmes (2,6% ; IC95%:[0,7-8,8]) que chez les hommes (2,0% ; IC 95%:[0,9-4,3]) ; 75% des personnes détenues porteuses du VIH recevaient un traitement pour leur infection. La prévalence du VHC était estimée à 4,8% (IC95%:[3,5-6,5]) et était plus élevée chez les femmes (11,8% ; IC95%:[8,5-16,1]) que chez les hommes (4,5% ; IC95%:[3,3-6,3]). Près de la moitié des personnes infectées par le VHC avaient une hépatite chronique (ARN du VHC positif) et 44% avaient reçu ou recevaient un traitement pour le VHC. La prévalence du VIH et du VHC était six fois plus élevée en milieu carcéral qu'en population générale et 2,5% des personnes détenues étaient virémiques (charge virale positive) pour le VHC. Le dépistage et la prise en charge de ces pathologies infectieuses pendant l'incarcération sont essentiels pour en limiter la transmission et améliorer le pronostic de ces patients. (R.A.)

Auteur : Chiron E, Jauffret Roustide M, Le Strat Y, Chemlal K, Valantin MA, Serre P, Cate L, Barbier C, Semaille C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 35-36, p. 445-50