Cirrhose virale non compliquée : analyse descriptive des 774 premiers patients inclus dans une cohorte nationale prospective (ANRS CO12 CirVir) en France. Numéro thématique. Surveillance et prévention des hépatites B et C en France : bilan et perspectives

Publié le 19 Mai 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - L'histoire naturelle de la cirrhose virale est encore mal connue. La cohorte ANRS CO12 CirVir a pour objectif d'améliorer cette connaissance et d'identifier les facteurs prédictifs des complications. Méthodes - Les patients sont inclus en cas de cirrhose prouvée histologiquement, de positivité des anticorps anti-VHC et/ou de l'AgHBs dans le sérum, et d'absence de complication. Une bibliothèque d'échantillons biologiques est constituée. Le nombre final d'inclusions souhaité est de 3 000. Résultats - Les 36 centres participants ont actuellement inclus 917 patients. Les résultats concernent les 774 premiers patients : 80 % sont atteints de cirrhose C et 18,5 % de cirrhose B. Les patients atteints de cirrhose B sont moins âgés (52,6 ans vs. 57,6 ans), plus souvent de sexe masculin (83 % vs. 64 %), et ont une prévalence plus faible de consommation excessive d'alcool et de stéato-hépatite dysmétabolique (5 % vs. 18 %). Les évènements déjà rapportés sont un carcinome hépatocellulaire (n=11), une infection bactérienne (n=10), et une décompensation de la cirrhose (n=3). Discussion et conclusion - L'analyse séparée de l'évolution des patients atteints de cirrhose B et C permettra de déterminer s'il existe des différences de nature et d'incidence des complications, et de définir des facteurs prédictifs spécifiques de chaque étiologie. (R.A.)

Auteur : Trinchet JC, Bourcier V, Aït Ahmed M, Chaffaut C, Delabre A, Allain L, Chevret S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 20-21, p. 204-7