Bilan évolutif des RCP-hépatite C de 2015 à 2019 dans un centre de référence en Alsace

Publié le 15 Juin 2021
Mis à jour le 06 aout 2021

Le but de cette étude a été d'analyser, en fonction de l'évolution des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), les modifications des caractéristiques et de la prise en charge thérapeutique des patients ayant une mono-infection par le virus de l'hépatite C (VHC) traitée par les antiviraux à action directe, à l'échelon du territoire alsacien. Les modifications ont été étudiées au cours de cinq périodes successives entre janvier 2015 et décembre 2019 chez 1 753 patients. L'âge des patients et la proportion de ceux nés en France a diminué régulièrement (p<0,001). La fréquence de la contamination par usage de drogues a varié entre 27,43% et 41,66% (p<0,001). La fréquence de la fibrose avancée a chuté de 86,80% à 30,45% entre les deux premières périodes, avec un plateau inférieur à 40% durant les périodes suivantes (p<0,001). Parmi les structures de prise en charge, la part du Centre hospitalier universitaire (CHU) a été prédominante durant toutes les périodes, la part des centres hospitaliers généraux a diminué de moitié et le périmètre de prise en charge s'est élargi progressivement aux centres d'addictologie et aux réseaux de médecins généralistes (p<0,001). Au total, les caractéristiques et la prise en charge de l'hépatite C ont été modifiées entre 2015 et 2019 en fonction de l'évolution des RCP.

Auteur : Doffoel Michel, Tripon Simona, Ernwein Florence, Chaffraix Frédéric, Haumesse Lucile, Bader Robert, Lang Jean-Philippe, Lang Anaïs, Paya Dominique, Royant Maude, Velay-Rusch Aurélie, Tebacher Martine, Meyer Nicolas, Baumert Thomas, Habersetzer François
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2021, n°. 9, p. 156-164