Utilisation de tests salivaires dans l'investigation d'une épidémie d'hépatite A, Auvergne, décembre 2004.

Publié le 17 Janvier 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

En novembre 2004, 6 cas d'hépatite A survenus en deux semaines (5 élèves d'une école maternelle et primaire et un parent) ont été signalés à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) du Puy-de-Dôme. La distribution des cas dans le temps était en faveur d'une exposition ponctuelle à une source d'infection commune. Très rapidement, des informations sur la maladie et sa prévention étaient données aux familles et des mesures d'hygiène mises en place dans l'école. Une investigation épidémiologique et environnementale a été conduite afin de décrire l'épidémie, de préciser les modes de transmission, d'identifier la source et adapter les mesures de contrôle. De plus, afin de documenter la transmission virale dans l'école et les familles, des tests salivaires ont été réalisés. C'est la première fois que cette méthode est utilisée en France pour investiguer une épidémie d'hépatite A en collectivité et y documenter la transmission du virus. (Introduction)

Auteur : Santa Olalla P, Roque Afonso AM, Couturier E, Cottrelle B, Drougard C, Leca C, Lebrand P, Beytout J, Levy Bruhl D, Dussaix E, Delarocque Astagneau E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 2-3, p. 13-5