Observance thérapeutique des patients diabétiques de type 1, étude Entred 2007-2010.

Publié le 1 Janvier 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif - Décrire l'observance thérapeutique autodéclarée des personnes diabétiques de type 1 traitées par insuline et/ou par antidiabétiques oraux et rechercher ses déterminants. Patients et Méthodes - Au total, 8 926 personnes diabétiques ont été tirées au sort parmi les bénéficiaires du Régime général des travailleurs salariés et du Régime social des indépendants, domiciliées en France métropolitaine, âgées d'au moins 18 ans au 31/07/2007 et ayant bénéficié d'au moins 3 remboursements de médicaments antidiabétiques oraux et/ou d'insuline au cours des 12 derniers mois. Un auto-questionnaire a été envoyé à l'ensemble des personnes tirées au sort et l'observance thérapeutique a été évaluée à l'aide de six questions validées. Le taux de réponse à l'auto-questionnaire était de 48 % avec 4 277 auto-questionnaires. Une régression logistique avec une procédure de sélection pas à pas ascendante et prise en compte du plan d'échantillonnage et de la non réponse (pondération) a été utilisée pour identifier les déterminants de l'observance thérapeutique. Résultats - L'évaluation de l'observance thérapeutique a été effectuée chez 237 patients diabétiques de type 1 dont la moyenne d'âge était de 42 ans (18-73 ans) et comprenant 49% d'hommes. L'observance thérapeutique était bonne dans 28%, moyenne dans 55% et mauvaise dans 17% des cas. En analyse multivariée, les facteurs liés à une mauvaise observance étaient, par ordre décroissant d'importance : une relation avec le médecin où le patient déclare décider seul, (OR = 6,4 ; IC 95% [1,4-29,4]), un âge inférieur à 25 ans (OR = 4,9 ; IC 95 % [1,1-21,7]), un indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m2 (OR = 4,7 ; IC 95% [1,3-16,8]), des difficultés financières (OR = 4,4 ; IC 95% [1,3-15,5]) et une mise en pratique des recommandations reçues pour le diabète jugée trop lourde (OR = 3,9 ; IC 95% [1,2-12,8]). Conclusion - Cette analyse caractérise l'observance thérapeutique des patients diabétiques de type 1 à l'échelon national. La connaissance de ses déterminants peut permettre d'adapter la prise en charge des patients les plus susceptibles de mauvaise observance, notamment au travers d'une approche éducative ou d'un accompagnement. Communication citée dans la revue "Diabetes et métabolism" dans le supplément 1, volume 36.

Réunion scientifique de la SFD et de la SFD Paramédical., 2010/03

Auteur : Tiv M., Viel J., Mauny F., Eschwege E., Weill A., Fournier C., Fagot-campagna A., Penfornis A.
Année de publication : 2010