ENTRED 2007 : Résultats d'une enquête nationale sur l'éducation thérapeutique des personnes diabétiques... encore du chemin à parcourir !

Publié le 4 Juillet 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : au cours de la dernière décennie, l'éducation à l'auto-soin a émergé comme une priorité importante en France. Sous le terme "éducation thérapeutique du patient" (ETP), il est devenu obligatoire pour les structures de soin désireuses de mettre en place des programmes d'ETP d'obtenir une autorisation en fonction de critères de qualité et de standards d'accréditation nationaux. Objectifs : Notre article présente les données issues d'une étude nationale française ENTRED 2007- qui visait à évaluer dans quelle mesure l'ETP était perçue par les patients et leurs médecins comme faisant partie de la prise en charge habituelle des personnes diabétiques en France. Méthodes : notre étude repose sur un échantillon représentatif de 4 120 personnes diabétiques (dont 3 847 personnes atteintes de diabète de type 2 et 273 personnes atteintes de diabète de type 1), ainsi que de 2 392 médecins (80 % étant médecins généralistes et 20 % spécialistes). Résultats/Discussion : nos résultats montrent que malgré les incitations liées à la préparation du cadre légistatif, il n'y avait pas de mise en oeuvre routinière de l'éducation à l'auto-soin au sein de la prise en charge des personnes diabétiques en 2007 en France. Par ailleurs, nous avons mis en évidence des divergences de perception entre patients et médecins concernant l'impact du diabète sur la qualité de vie, le suivi des recommandations médicales dans divers domaines et la participation des patients aux décisions concernant leur santé. De telles divergences appellent un effort accru pour motiver et former les professionnels de santé à mettre en oeuvre des activités d'éducation thérapeutique centrées sur le patient. (R.A.)

Auteur : Fournier C, Gautier A, Mosnier Pudar H, Fagot Campagna A, Aujoulat I
Education Therapeutique du Patient, 2014, vol. 6, n°. 1