Influence de l'environnement socio-économique et de l'offre de soins sur la participation au programme de dépistage organisé du cancer du sein, Calvados (France), 2004-2006.

Publié le 26 Septembre 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Contexte. Alors que la faible participation au dépistage du cancer du sein est liée à un faible niveau socio-économique individuel, les raisons de cette participation insuffisante ne sont pas totalement élucidées. Notre objectif était d'analyser l'influence de l'environnement socio-économique et de l'offre de soins sur la participation au dépistage organisé de ce cancer sur un échantillon représentatif de la population cible du département du Calvados. Méthodes. L'échantillon comprenait 4 865 femmes de 50 à 74 ans sélectionnées aléatoirement parmi la population cible du Calvados de 2004 à 2006 (n=98 822). Les données individuelles de participation et les données socio-économiques agrégées, issues respectivement de la structure responsable des dépistages organisés et du recensement de la population, ont été analysées simultanément par un modèle multiniveaux. Résultats. La participation était plus faible chez les plus jeunes (50-54 ans) et les plus âgées (70-74 ans) comparées aux femmes âgées de 55-69 ans, avec respectivement OR=0,73 [IC95% : 0,64-0,83] et OR=0,78 [IC95% : 0,67-0,91]. Dans les unités géographiques les plus défavorisées, la probabilité de participer était réduite de 29% par rapport aux zones favorisées (ORa=0,71; IC95% : 0,59-0,86). Aucune influence significative de la présence de médecin(s) généraliste(s) ou de radiologue(s) agréés n'a été retrouvée. Conclusion. Les inégalités sociales de dépistage pourraient être réduites par des actions ciblées sur les populations à risque de faible participation, identifiées par des analyses multiniveaux intégrant des variables individuelles et un indice écologique de défavorisation spécifique du contexte français. (R.A.)

Auteur : Pornet C, Dejardin O, Guittet L, Quertier MC, Bouvier V, Launoy G
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 35-36-37, p. 413-7