Taux de participation au programme national de dépistage organisé du cancer du sein, par âge et par région

Publié le 25 février 2010

Le dépistage organisé du cancer du sein a été généralisé à tout le territoire français en 2004. Le dépistage est coordonné au niveau local par une structure de gestion, qui était organisé au niveau départemental jusque fin 2018 (au total il existait 89  structures de gestion pour 99 départements). Depuis le 1er janvier 2019, le dispositif des dépistages des cancers est organisé au niveau régional. Les taux de participation annuels, nationaux, régionaux, départementaux, sont rendus publics en avril de l'année suivante sur le site internet de Santé publique France. Une description des taux de participation nationaux et régionaux par âge est présentée ci-dessous.

Matériels et méthodes

Numérateur

Le nombre de femmes dépistées est fourni par les structures de gestion selon un questionnaire annuel standardisé. Une décomposition en classes d'âge de 5 ans a été retenue. La classe 50-54 ans inclut des femmes dépistées qui ont eu 50 ans dans le courant de l'année évaluée, même si elles n'avaient pas atteint cet âge au moment du dépistage , la classe 70-74 ans inclut des femmes qui avaient 75 ans révolus au moment du dépistage, généralement suite à un retard de réalisation de la mammographie après réception de l'invitation envoyée jusqu'à 74 ans.

Dénominateurs

Au niveau national et à des fins de comparaison entre régions, les dénominateurs utilisés pour le calcul des taux de participation sont les données de population fournies par l'Insee (projection de population 2007-2042 Scénario central), calculées de manière identique sur tout le territoire. A noter que les projections utilisées pour le calcul de la participation jusqu'en février 2011 étaient les projections OMPHALE 2005-2030, hypothèse 1,8 de l'Insee. Des mises à jour des taux calculés pour les années 2007 et suivantes ont été faites.

Années

Le taux de participation par année prend en compte la participation pour une année civile. Le nombre de femmes dépistées au cours d'une année peut être influencé par les stratégies d'invitation, en particulier dans les premières années de mise en place du programme. Les taux présentés sont donc calculés sur deux ans, ce qui permet de décrire une période au cours de laquelle toute la population cible devrait avoir été invitée et ainsi reflète mieux la participation des femmes.

En 2004, une partie des départements n'avait pas encore réalisé une année complète d'invitation et certains départements d'outre-mer n'ont mis en place ce programme qu'en 2005. Pour évaluer les variations de participation par classes d'âge et par région, il est préférable que tous les départements aient bien une année complète. Douze périodes glissantes sont présentées : 2005-2006 (non présentée pour les DOM), 2006-2007, 2007-2008, 2008-2009, 2009-2010, 2010-2011, 2012-2013, 2013-2014, 2014-2015, 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018.

Résultats

Entre 2005 et 2008, le taux national de participation au dépistage organisé des femmes de 50 à 74 ans a progressé, passant de 46,9 % à 50,9 % puis a atteint un plateau autour de 52 %. Une légère baisse avait été observée ensuite, mais les derniers indicateurs pour la période 2017-2018 indiquent que cette diminution semble cependant se ralentir avec un taux de participation de 50,1 %.

La légère baisse observée les années passées semble se ralentir pour toutes les tranches d'âge sauf pour les 50-54 ans (voir graphique participation par âge). Ce ralentissement s'observe également dans la plupart des régions, à l'exception des Pays de la Loire et de la Bretagne où les taux de participation continuent de baisser alors qu'ils étaient parmi les plus élevés. A l'inverse, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Grand-Est, les taux de participation augmentent. Dans les DROM, des baisses importantes sont observées (voir graphique participation par région).

Le tableau par âge permet de détailler ces constats par âge et par région (voir tableau par âge).