Surveillance épidémiologique des donneurs de sang homologues en France entre 2001 et 2003. Surveillance nationale des maladies infectieuses, 2001-2003

Publié le 1 Janvier 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les points essentiels : - Prévalences stables sur la période 2001-2003 : 0,60 pour 104 nouveaux donneurs pour le VIH, 8,0 pour 104 pour le VHC , 1,8 pour 104 pour l'Ag HBs et 0,56 pour 104 pour l'HTLV. - Incidences du VIH et du VHB (1,0 pour 105 Personnes-Années), trois fois plus élevées que celle du VHC (0,35 pour 105 P-A) sur la période 2001-2003 et onze fois plus que celle de l'HTLV (0,09 pour 105 P-A). - Diminution entre 1992 et 2003 des taux d'incidence du VHC et du VHB d'un facteur 9 et 6 respectivement. Pour le VIH, diminution jusqu'en 1996 puis stabilisation. - Risque résiduel de transmettre une infection virale par transfusion très faible : 1/3 150 000 dons pour le VIH, 1/10 000 000 dons pour le VHC, 1/640 000 dons pour le VHB sur la période 2001-2003. - Bénéfice limité du dépistage génomique viral : sur les 30 premiers mois, il a permis d'écarter 2 dons infectés par le VIH et 3 dons par le VHC. (R.A.)

Auteur : Pillonel J, Laperche S
Année de publication : 2005
Pages : 13 p.